Retournement

  • Copeaux de langue : collage, cut-up et ready-made poétiques
    Gaëlle THEVAL
    Université Paris Diderot - Paris 7

    RÉSUMÉ

    Le rapport entre création et langue de bois est ici interrogé à travers des pratiques poétiques qui usent de cette langue comme matériau. La langue du politique, telle qu’elle est véhiculée par les médias, se voit alors taillée en copeaux puis remise en mouvement selon des procédures spécifiques. Plutôt que d’opposer une langue neuve à l’envahissement de notre espace linguistique par une « novlangue » aseptisée et policée, ces poètes prennent le parti de l’investir de l’intérieur pour la questionner et la critiquer. Le travail spécifiquement poétique de ces “auteurs” sans langue propre consiste alors à forger des dispositifs nouveaux dans lesquels cette langue est exposée et mise à nu.

    Mots-clefs :
    Cut-up - Collage - Ready-made - Poésie contemporaine - Jean-Michel Espitallier - Jacques-Henri Michot - Bernard Heidsieck - Patrick Bouvet - Pragmatique

    ABSTRACT

    The relationship between creation and langue de bois* is questioned here through poetic practices that use this very language as a raw material. The political language, as conveyed by the mass media, is being chipped away and then is set in motion again according to specific procedures. Rather than pitting a new language against the invasion of our linguistic space by a sanitized and civilized « Newspeak », our poets have made up their minds to besiege it from the inside in order to challenge and criticize it. The specific poetic work of these « authors », deprived of a language of their own, is then to work out new devices with which that language is exposed and laid bare.

    * There is no straightforward equivalent to the French phrase langue de bois although it is akin to political correcteness in the English-speaking world.

    Keywords :
    Cut-up - Collage - Ready-made - Contemporary poetry - Jean-Michel Espitallier - Jacques-Henri Michot - Bernard Heidsieck - Patrick Bouvet - Pragmatics

  • Langue de bois ou éclater la réalité apparente
    chez Hong Sangsoo
    Heui-Tae PARK
    Université Paul Valéry - Montpellier III

    RÉSUMÉ

    Ce travail envisage d’étudier de quelle manière la langue de bois, associée à l’image filmique, peut se présenter au cinéma et comment cette langue, qui a perdu sa fonction principale, arrive toutefois à renverser encore l’image qui la nie, dans le film de Hong Sang-Soo, La Femme est l’avenir de l’homme (2003).

    Mots-clefs :
    Langue de bois - Cinéma - Hong Sang-Soo - La Femme est l’avenir de l’homme - Création

    ABSTRACT

    This work explores the manner in which the concept of langue de bois* associated to the filmic image can be represented in cinema, and how having lost its main function, this language nevertheless happens to reverse the image that denies it, as shown in the film of Hong Sang-Soo (Korean), Woman is the Future of Man (2003).

    * There is no straightforward equivalent to the French phrase langue de bois although it is akin to political correcteness in the English-speaking world.

    Keywords :
    Langue de bois - Cinéma - Hong Sang-Soo - Woman is the Future of Man - Creation

  • Quelle création en réponse à la langue de bois autistique ?
    Fabienne POTHERAT
    Université Paul Valéry - Montpellier III

    RÉSUMÉ

    De la résistance du patient à la pathologie autistique et schizophrénique, le lieu de cette impossibilité à libérer la parole ou au contraire à l’endiguer, est la langue mobilisée à la contrainte. Que faire de cette économie de soi, de cette perturbation qui tord la langue et l’immobilise au seul discours faisant autorité en soi : silence ou délire ?
    Et si cette langue de bois était la nôtre par nous-mêmes créée ? La création apparaît dans les failles et les interstices de la langue. Du sens peut surgir de ces ratages du langage. Avant de savoir qui tient les ficelles du Pinocchio intérieur, dont le nez s’allonge quand la langue se compromet, nous tenterons de comprendre comment nous pouvons créer du lien, grâce aux pictogrammes, par exemple.

    Mots clé :
    Résistance du patient - Ratages du langage - Pinocchio - Hermès – Lacan - Association Sésame Autisme - Cri - Pictogramme - Vérité – Illusion

    ABSTRACT

    Either in the patient’s resistance or in the autistic and the schizophrenic pathology, there is always an impossibility to free, or on the contrary to contain, the spoken word. Then language becomes a form of constrained speech. What can be done with this economising of the self, with these damages which twist the tongue and paralyse it in front of the only discourse that is the only form of inner authority : silence or delirium ?
    We all create our own langue de bois*… Some creations can appear through these linguistic slips and mistakes ; psychoanalysis works on them. Before discovering who pulls the strings of our secret Pinocchio, whose nose grows longer when he lies, we shall try to understand how we can nevertheless create some links, with pictograms, for example.
    * There is no straightforward equivalent to the French phrase langue de bois although it is akin to political correcteness in the English-speaking world.

    Keywords :
    The patient’s resistance – Language failures – Pinocchio – Hermes – Lacan – Association Sésame Autisme – The shout – Pictogram – Truth – Illusion


 
Voir aussi :

Bookmark and Share
 

Dernier ajout : samedi 30 août 2008. — © RUSCA 2006-2017
Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.fr - contact@msh-m.org
Accueil de la MSH-M